Relativiser l’a priori

Les 1er et 2 octobre 2014, plusieurs doctorants de Bordeaux III, Steeves Demazeux, Timur Uçan et Henri Wagner, organisaient un colloque sur « La relativisation de l’a priori », dont une des références était le philosophie américain Clarence Irving Lewis. Outre Jean-Philippe Narboux (Bordeaux III), Juliet Floyd (Boston University), Jim O’Shea (UC Dublin) et Sanford Shieh (Wesleyan) participaient à cette rencontre. J’ai donné une communication sur « Sellars, … Continuer de lire Relativiser l’a priori

Peut-on, doit-on, améliorer l’humain?

Le 11 septembre 2014, la direction de l’ENS avait organisé une double conférence (deux tables rondes parallèles) à destination de l’ensemble des conscrits scientifiques et du public intéressé. L’accent était mis sur la participation du public et le thème ne pouvait guère laisser indifférent. Il s’agissait de la thématique de l’amélioration (enhancement), qui a été au coeur des controverses entourant le courant transhumaniste, et en … Continuer de lire Peut-on, doit-on, améliorer l’humain?

Villa Gillet, 23 novembre, table ronde sur la Manufacture de l’ignorance

La fabrique de l’ignorance: l’intégrité de la science à l’épreuve des intérêts industriels Avec : André Cicolella, Mathias Girel, Dominique Gombert En 1992, l’historien des sciences américain Robert Proctor, imagine une discipline et un mot nouveaux : l’agnotologie, c’est-à dire l’étude de ce que nous ne savons pas. Soit comment le discours scientifique peut être manipulé au profit d’intérêts économiques et industriels : certaines grandes entreprises … Continuer de lire Villa Gillet, 23 novembre, table ronde sur la Manufacture de l’ignorance